Les cloches Romaines sont apparues ! Promis, juré, je les ai vues !
Les ailes un peu lasses après avoir tant voyagé,
voilà que sont tombées de leur vieille carcasse, tant de douceurs à partager !

Toutefois, depuis ce matin, le chocolat a bien fondu...
"C'est le soleil qui l'a mordu !" a dit la lune qui s'en allait...

De fait, à pas menus, à pas comptés, il est venu dans le jardin lorsque les cloches réveillées
se sont mises à carillonner. Il a voulu se servir le premier, le coquin !

Alors ne perds pas de temps. File, cours, vole ! avant qu'il n'ait tout dévoré ! Va butiner partout comme une abeille folle qui s'ennivre aux premiers parfums du printemps. Cherche dans le gazon... dans jonquilles et primevères, ou dans les touffes de pissenlits puisque aujourd'hui tout est permis ! Cherche au sommet des frondaisons, ou derrière les bûches de l'hiver. Il ne faut rien oublier, pas un oeuf, pas un poisson, une cocotte ou un panier ! 

Mais, comme par magie, par mystère, papa et maman seront là pour y veiller. Puis avant midi ils ramèneront tout leur monde à la maison, les bras chargés, les yeux brillants, et la langue aiguisée !

Car Pâques est toujours, douceur... Pâques est toujours, surprise... Pâques est joyeuse gourmandise qui vivra éternellement dans le sourire des enfants !

Bonnes fêtes de Pâques à tous !

à bientôt !